Scroll to top

Hypnose Ericksonienne

Ma voix t’accompagnera.

Milton Erickson

L’hypnose Ericksonienne donne accès à la personne et à ce que l’on appelle son inconscient et lui permet de découvrir des ressources et des nouvelles manières, souvent plus créatives, de faire face à la vie. Par des focalisations sur nos ressentis tant physiques que psychiques et émotionnels, par tous nos sens et par des images et des métaphores, nous revisitons nos représentations. L’état hypnotique est toujours une auto-hypnose (le thérapeute est un facilitateur). Très vite, la personne peut apprendre à pratiquer par elle-même.

L’hypnose Ericksonienne est particulièrement indiquée dans la prise en charge du stress aussi post-traumatique, de l’anxiété, des phobies, de la douleur, des troubles du sommeil, des phobies et d’autres pathologies.

Comme dans tout processus thérapeutique, il faut qu’il y ait une bonne rencontre et une bonne relation thérapeutique qui s’installe. Il s’agit d’une rencontre de deux présences. C’est une thérapie corporelle. On peut dégager 3 phases: l’induction pendant laquelle le/la patiente plonge dans son monde intérieur, dans un deuxième temps, il y a dissociation de la personne qui observe ses sensations, son vécu interne et un troisième temps, pendant lequel, la personne intériorise les suggestions faites par le thérapeute.

Rendez-vous

Durée de la séance : Entre 45 minutes et 1 heure
Prix : 70 €
Lieu : Le cabinet se trouve au Sud de Bruxelles à Ruisbroek près d’Uccle et Forest

Pour prendre des renseignements ou un rendez-vous, contactez Gina Scarito
Par mail : info@yogagraciosa.be ou par téléphone : 0483/04 60 68

Témoignages

Chantal

Le travail thérapeutique a eu lieu par épisodes, étalé sur plusieurs années.

Pour moi l’hypnose c’est devenu un peu comme une hygiène de vie. Quand je donne cours, je fais un décompte et cela m’aide beaucoup à me centrer, à être dans le « ici et maintenant ». Je me sens plus ancrée sur mes pieds et plus en relation avec mes étudiants. J’arrive à mieux contrôler mon bégaiement.

Auparavant, lorsque je donnais cours, j’étais dans la fuite du regard de l’autre, j’avais peur du jugement ou du regard interrogateur que la personne pouvait avoir parfois face à mes blocages. Lorsque tu bégaies, tu ne veux pas être là, tu es comme en lévitation à un mètre du sol. Tu veux aller vite et finir le plus rapidement possible. Tu anticipes les mots « difficiles », tu les voies presque littéralement devant les yeux. Grâce à l’auto-hypnose je peux ralentir le flux de ma parole et je ne suis plus dans l’anticipation des mots difficiles.

Cela m’a aussi aidée à dire à mes étudiants que parfois je bégaie, à être plus à l’aise avec cela, à l’accepter, à m’accepter telle que je suis avec cette particularité …

En classe, j’ai réussi à décloisonner mon territoire. Je suis clairement plus dans l’échange. J’ai pris de l’assurance. Mon enseignement est plus vivant.

J’avais déjà découvert l’hypnose suite à un arrêt tabac et cela avait été une réussite.

En savoir plus…

Gina Scarito →
Je suis née en 1963 à Bruxelles et je pratique le yoga depuis 1985. Je me nourris de la vie de tous les jours, de rencontres, de voyages, de lectures et de diverses approches corporelles. Depuis une vingtaine d’années, ma pratique et ma démarche sont inspirées par le courant du tantrisme du Cachemire.

Bibliographie →
Je vous partage ici quelques livres qui ont jalonné mon parcours et qui m’accompagnent toujours. Je me fixe une contrainte de ne vous en présenter ici que 3 par discipline ou par période de vie mais je vous partagerai régulièrement mes essentiels, mes découvertes et mes coups de coeur dans le blog.

From the Blog

Auto-hypnose express

Auto-hypnose express

Bien que l’hypnose soit de plus en plus connue du grand public et qu’elle soit intégrée au sein de nos hôpitaux en complément des soins ou en anesthésie,…

Gina Scarito 16 mai 2021