Scroll to top

Sentir mon périnée comme une fleur


Gina Scarito - 13 juillet 2021 - 0 comments

Lorsque j’ai commencé, il y a 25 ans, à accompagner les femmes enceintes dans les cours collectifs de yoga prénatal, je me suis aperçue que c’était le plus souvent à l’occasion de la première grossesse qu’elles s’intéressaient vraiment à cette partie de leur corps. Je ne faisais pas exception.

Par où le bébé passe

Lorsque l’on est enceinte pour la première fois, on se demande avec inquiétude comment le bébé va passer par là et comment nous nous remettrons après l’accouchement. On a toutes entendu des choses terribles à ce sujet. Nous sommes alors particulièrement motivée de trouver des informations.

Sentir mon périnée

Il y a bien des manières d’apprendre à connaître cette partie de notre corps. Nous pouvons chercher des informations sur le web quitte, parfois, à tomber sur des informations encore plus effrayantes ou étudier son anatomie en regardant des planches anatomiques ou encore chercher des livres dédiés. Mais rien ne remplace les propositions qui nous permettent de sentir intimement les différentes parties de notre périnée.

A la fin d’une séance de yoga, lorsque tout le corps a été éveillé et quelle que soit notre position, nous pouvons déposer une attention douce sur notre périnée. Le localiser, entre les deux ischions qui sont les deux petits à l’intérieur des fessiers et entre la base du pubis et le coccyx. Faire quelques contractions et relâchements des muscles du périnée et apprendre à les isoler, plus ou moins, des muscles fessiers et des muscles abdominaux.

La fleur périnée

Puis, imaginer que notre périnée est comme une fleur, ce genre de fleur bien vivante dans la nature qui s’ouvre le matin et se referme un peu le soir. Si cela nous inspire, nous pouvons visualiser la couleur des pétales et leur forme, le cœur de la fleur. Mais une simple évocation suffit. Puis, nous portons notre attention sur notre souffle et nous imaginons que l’air entre et sort par notre périnée. Et nous constatons que le périnée s’ouvre un peu à l’inspiration et se referme un peu à l’expiration. Si vous ne le ressentez pas, commencez par sentir les mouvements de votre ventre, en y posant une main si cela vous aide à ressentir, et, ensuite observez les sensations dans le bas-ventre. Petit à petit la sensibilité s’éveille.

Les yogis disent : là où va la conscience va l’énergie.

Bien sûr, pas besoin d’être enceinte ou d’avoir eu des enfants pour découvrir ou redécouvrir votre périnée Ateliers Santé des Femmes. Nous exerçons ces visualisations parmi bien d’autres outils dans nos cours de yoga Yoga Prénatal ou dans l’atelier dédié au périnée dans le cadre de nos activités Santé des Femmes Atelier Périnée.

Les images sensorielles

Habiter notre corps avec des images positives va enclencher un cercle vertueux : une meilleure connaissance de notre corps, une image et un ressenti positifs, des rééducations facilitées, des soins adaptés, une sexualité plus détendue et épanouie, des accouchements facilités.

Une femme expliquait récemment au cours de yoga prénatal qu’au moment de l’expulsion de son premier bébé, c’est cette image de fleur épanouie qui l’avait guidée.

 

Post a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *